Quelques mots sur HandiKin

HandiKin se veut une main tendue vers Kinshasa et plus particulièrement vers un service, le CEIEHMA, dont l’action cible les enfants présentant un handicap mental et/ou de l’autisme.

HandiKin regroupe actuellement une dizaine de personnes, dans le conseil d’administration ou autres membres bénévoles, unis par des liens familiaux ou d’amitié, qui se sont donné pour objectifs de soutenir et de promouvoir les activités de ce service, notamment en recherchant les fonds nécessaires à son fonctionnement ou au développement de ses différents projets.

Parce que là-bas comme ici, être ou avoir un enfant différent pose souvent problème. Mais là-bas, encore bien plus qu’ici, l’accès à l’information, au diagnostic et à l’éducation ne va pas de soi. Sans une prise en charge adéquate, le risque est majeur pour ces enfants de voir s’alourdir le handicap et d’être rejetés par la communauté, voire par leur propre famille.

Le droit à l’éducation est universel. Les membres d’HandiKin veulent interpeller un maximum de personnes et organiser diverses activités pour que ce principe devienne un peu plus réalité.